Bien Public 6 juin 2013

Vie locale Vosne-Romanée : trois chorales à l’unisson

Des voix merveilleuses dans l’église Saint Martin (photo SDR)  Michel Donaty.
Concert. La chorale Allegria, dirigée par Brice Martin, et soutenue par les municipalités de Brochon et Fixin, a donné un concert vendredi, en l’église Saint-Martin.

Elle avait invité deux autres chorales, l’ensemble vocal Phonema de Beaune et la chorale Demigny Fa Sol de Demigny, dirigée par Agnès Revenu.

Dans ce cadre de beauté et de recueillement, les chants du monde d’Allegria ont ravi un chaleureux public.


Bien Public 21 novembre 2012

 Sennecey-lès-Dijon : salle comble pour Choralissimo 

 Les cinq chorales réunies sur scène pour un hommage à Anne Haratik.  Photo René Gauthey
Organisée conjointement par la commission des fêtes et la chorale Sennecey en Chœur, la quatrième édition de Choralissimo a rendu hommage à Anne Haratik, chef de chœur de la chorale Allegria disparue dernièrement.
Norbert Chevigny, adjoint, et Catherine Grégoire, présidente de Sennecey en Chœur, ont exprimé leur bonheur de voir la salle ­polyvalente aussi pleine pour cette édition 2012.
Cinq chorales, les quatre temps sous la direction de Dominique Teruel de Chevigny, Sennecey en Chœur sous la direction d’Yves Klein, Clair d’Or dirigée par Jean Guenot de Chevigny, Allegria et son chef de chœur Brice Martin de Brochon-Fixin et Phonema ont fait voyager le public avec des chants allant du Moyen Âge à l’époque contemporaine et issus de tous pays.
Pour clore la soirée, les cinq chorales, réunies sur la scène, ont interprété une berceuse mexicaine et un chant cubain, pour rendre un émouvant hommage à Anne Haratik.
Si l’édition 2012 de Choralissimo fut un succès, elle laisse maintenant place aux préparatifs de l’édition 2013.

Bien Public 2 juillet 2012

Brochon-Fixin : la chorale Allégria a tenu son assemblée générale

Le bureau de la chorale Allégria.

Photo Camille Bailly

C’est avec le souvenir d’Anne Haratyk, sa chef de chœur récemment disparue, que s’est tenue l’assemblée générale de la chorale Allégria, mardi, à la salle de la Charmotte.
Youri Meignan, président, a remercié tous ses collègues pour l’excellente tenue qu’ils ont eue face à la disparition douloureuse d’Anne Haratyk. La chef de chœur avait affirmé sa détermination pour la poursuite, non seulement du projet de voyage à Cuba, mais également celle de la vie de la chorale.

Après son décès survenu le 24 janvier, les choristes, secondés par Brice et Agnès dans des répétitions régulières, se sont engagés dans le défi de réaliser le projet. Le 22 avril, quarante d’entre -eux prenaient le départ pour Cuba où ils obtenaient un grand succès. Youri Meignan a exprimé sa satisfaction pour la dynamique et la bonne entente enregistrées au sein du groupe durant ce séjour.

Complicité au sein du choeur
L’ensemble poursuit l’apprentissage d’une vingtaine de nouveaux chants, français et cubains. Les choristes ont gagné en assurance et une certaine complicité se développe au sein du chœur.

Claude Rémy, maire, se dit soulagé de constater que le groupe a supporté cette grande épreuve avec courage et effectué un très bon travail.

Le montant de la cotisation est à l’étude. Il demeure en fonction de la rémunération du nouveau chef de chœur, indispensable pour la pérennité de la formation. Un long débat s’est engagé entre les choristes, sur le jour de la répétition hebdomadaire, mais également sur la poursuite du programme de chants du monde, dans lequel la formation s’est spécialisée.

Plusieurs concerts à l’étude
Après avis et réflexions multiples, c’est la candidature de Brice Martin qui a été retenue pour une année, avec répétition le jeudi au lieu du mardi. Plusieurs concerts sont d’ores et déjà à l’étude, notamment la participation à Choralissimo. Allegria lance un appel, dès à présent, afin d’étoffer ses pupitres. Elle recrute des hommes, ténors et basses. Pour tous renseignements : mairie de Brochon.
Les membres présents ont ensuite accepté à l’unanimité que leur chorale soit marraine de l’association Respir Bourgogne, qui aide les familles d’enfants autistes, www.respir-bourgogne.fr/.

Renouvellement du bureau.
Il se présente ainsi : président, Youri Meignan ; vice-présidente, Sylvie Behague ; secrétaire, Brigitte Berthaud ; secrétaire adjointe, Christine Tribolet ; trésorier, Michel Narbonne ; trésorière adjointe, Claire Masson ; chargé de mission, Marie-Claire Allaux et Geneviève Lamarche.

 


Bien Public 29 mai 2012

Brochon-Fixin La chorale Allegria à Cuba, à la mémoire d’Anne Haratyk
Bien public  29/05/2012
Se rendre à Cuba était le rêve d’Anne Haratyk. Photo SDR
La chorale Allegria de Fixin et Brochon, dont le répertoire est principalement tourné vers les chants du monde, est allée rencontrer des chorales cubaines à Santiago de ­Cuba, puis à La Havane.
Ce projet avait été rêvé par Anne Haratyk, sa chef de chœur avant qu’elle ne perde sa lutte contre la ­maladie en janvier dernier, laissant la chorale ­orpheline.
Rencontres
Ce rêve, elle l’avait échafaudé il y a quelques années, grâce à sa rencontre avec Reynier Silegas Ramirez (un chef de chœur ­cubain vivant en France). Le conseil général de Côte-d’Or l’avait invité comme artiste en résidence dans le cadre de son plan voix. Puis ce rêve est devenu réalité. C’est ainsi qu’une trentaine de choristes amateurs ont fait de merveilleuses rencontres avec des chorales cubaines professionnelles de très haut niveau : Le chœur Camara Musica Aurea, de Santiago de ­Cuba, dirigé par Delvis Sanchez ; et le chœur ­Schola Cantorum Coralina, de La Havane, dirigé par ­Alina Orraca.
Découvertes
La musique cubaine a tenu sa réputation, mais de manière un peu inattendue. En effet, si la musique populaire est bien connue, il existe aussi une musique cubaine polyphonique savante que les choristes d’Allegria ont découverte. Elle est ouverte sur la richesse du patrimoine mondial de toutes les époques, y compris contemporaine. Les échanges, accompagnés par Reynier Silegas Ramirez, ont permis de partager des répétitions et des ­concerts, ainsi que de découvrir des écoles de musique et des conservatoires où des jeunes cubains ont surpris les choristes amateurs de Fixin et Brochon par leur virtuosité et leur générosité musicales.
Enrichissement du répertoire
Si le répertoire de la chorale Allegria s’est enrichi de quelques nouveaux chants, les choristes ont surtout fait une expérience, insufflée par Anne Haratyk : si l’on peut voyager en ­chantant des chansons du monde, aller à la rencontre physique d’autres cultures permet de donner du sens et de la chair à nos ­chansons.
À n’en pas douter, le “son” d’Allegria en sera ­durablement marqué.

Bien Public 18 mai 2012

BROCHON-FIXIN Un concert de grande tenue à Brochon

Bas du formulaire


La chorale Allegria lors de cette soirée. Photo Camille Bailly Mi-fugues mi-raisin, de Savigny-les-Beaune. photo C. Bailly. Camille Bailly

Pour son concert de printemps, une très belle prestation de la chorale Allegria, de Brochon-Fixin, a été offerte samedi soir en l’église de Brochon.

Invitée pour cette occasion, la chorale Mi fugues Mi raisin, de Savigny-lès-Beaune, placée sous la direction de Patrick Maurice et de Gilles Morel, a débuté le concert avec des morceaux très variés tirés de son répertoire : La Différence, de Lara Fabian, Une île, de Serge Lama, entre autres, mais également Il en faut peu pour être heureux, ­extrait du Livre de la jungle. Les choristes ont reçu les ­applaudissements mérités de la très nombreuse ­assistance.

La chorale Allegria, dirigée par Brice Martin et Agnès Revenu-Haratyk, a suivi, dédiant avec émotion la soirée à Anne Haratyk, leur chef de chœur récemment disparue.

Revenant de Cuba, les choristes ont tout d’abord présenté des chants de cette île merveilleuse des Antilles : Bruca maniga, Drumi mobila, Habanera tu, puis des chants d’amour, avec Les Feuilles mortes, de Prévert, Toutes les nuits, de Clément Janequin, avec une prestation remarquée pour Unomathemba, d’Afrique du Sud ; pour terminer avec des chants sacrés, de Russie, de Cuba, et du Brésil.

Récompensée, comme ses prédécesseurs, par de vifs applaudissements de l’assemblée, la formation a achevé la soirée sous les ­rappels.

 


 

Bien public du 2 fevrier 2012

EN BREF – FIXIN-BROCHON

Avec émotion, Allégria en concert

Un concert dédié à Anne Haratyk, chef de choeur. photo C. Bailly.  Camille Bailly

Chorale. Dimanche, au caveau de la salle de La Charmotte à Fixin, les membres de la chorale Allégria de Brochon-Fixin ont donné un concert retraçant les dernières œuvres de leur répertoire. Dirigée par Agnès Haratyk, la sœur de leur chef de chœur, Anne Haratyk, récemment disparue, cette prestation s’est terminée avec une grande émotion que tous les choristes, se sentant orphelins, ont eu peine à contenir.


Bien Public du 28 janvier 2012

CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR

C’est avec beaucoup de tristesse que les nombreux amis d’Anne Haratyk ont appris son décès, survenu le 24 janvier, à l’âge de 54 ans, des suites d’une maladie contre laquelle ­elle a lutté courageusement.

Née à Lacanche le 23 décembre 1957, Anne était la fille de Madeleine et Stanis Haratyk, ancien comptable à l’usine Coste, et avait sept frères et sœurs. Maman de quatre enfants, Justine, ­Antoine, Bertrand (collaborateur du Bien public entre 1998 et 2005) et Mathias Carlier, elle a tout donné pour eux. Elle était aussi la compagne de Bertrand Boss et mère de cœur de son fils Corto.

Dès l’âge de 7 ans, elle entreprend l’apprentissage du ­solfège et du piano avec un professeur particulier. Sa passion pour la musique et, particulièrement le chant, fait qu’elle dirigera, à partir de 1986 et pendant douze ans, la chorale ­Cant’Acinna de Lacanche (un chœur mixte d’adultes).

En 1992, elle entre comme alto à l’ensemble Phonema de Beaune, dirigé par Pascal Baudrillart jusqu’en 2002. Ensuite, elle rejoint le groupe “sans chef” composé de huit chanteurs. Femme très active, elle a été en même temps chef de chœur de la chorale mixte adultes de Plombières-lès-Dijon en 1996 pendant deux ans puis quelques mois au chœur mixte adultes de Marsannay-la-Côte. Anne a alors pris la direction, en 1999, de la chorale Allegria de Brochon-Fixin. Bertrand Boss étant le ­conseiller pour l’évolution scénique de cet ensemble d’une quarantaine de membres.

Jusqu’au bout de ses forces, comme pour effacer la ­maladie, Anne a accepté au cours de l’année 2011 d’être la chef de chœur de la chorale adultes de l’école municipale de musique, de danse et des arts de Quetigny, en pleine reconstruction.

Parallèlement à ses talents reconnus, Anne Haratyk a été professeure des écoles, dès 1994 à Antilly-la-Ville puis à Talant, Genlis et jusqu’à la rentrée 2011 à Chevigny-Saint-Sauveur (école élémentaire Henri-Marc).

Ses obsèques ont été célébrées hier à 10 heures en l’église de la Visitation à Chevigny-Saint-Sauveur.


 

 

dijon-sante

dijon-sante.fr

Par Marie-Dominique Serda le 4 octobre 2011

OCTOBRE « rose »pour la Place François RUDE.

Samedi 1er Octobre, la place François Rude de Dijon s’est habillée de rose :

-Eau de la fontaine, bouquets de roses »roses », nœuds roses, tee shirts roses, jardin de rosiers roses,  pour la neuvième édition de la manifestation dédiée au  dépistage du cancer du sein.

La ville de Dijon, les acteurs de la santé, les partenaires, les bénévoles étaient tous présents pour offrir une rose et de la documentation  aux passantes du marché, pour dialoguer  et pour les inciter à se faire dépister.

En effet, « bien qu’en Côte d’Or le taux de dépistage soit de 65%, pour un objectif de 70% au niveau national, ces journées nous montrent qu’un certain nombre de femmes ne se font toujours pas examiner régulièrement.. »souligne F.TENNEBAUM,

Les bénévoles constatent la même chose : « les femmes ont peur et préfèrent ne pas savoir ! Nous qui avons eu un cancer du sein sommes à même  de témoigner et  d’alerter les femmes avec qui nous discutons. »

Il faut rappeler que ce dépistage est gratuit, qu’il doit être fait tous les 2 ans et que les résultats sont vérifiés en double lecture.

Plusieurs associations avaient répondu présentes lors de cette journée : chanteurs, musiciens, chorale (chorale ALEGRIA de Brochon/Fixin).

Cette journée était le prélude à 1 mois de manifestations diverses et variées qui auront lieu sur les différents marchés de Dijon, mais aussi dans les centres sociaux. Une randonnée et plusieurs conférences sont aussi prévues pour cet octobre de mobilisation.